Saint-Jean-Pied-de-Port, une ville navarraise au pied des Pyrénées

Dès sa fondation à la fin du XIIe siècle, à l’initiative du roi de Navarre, la cité de St Jean Pied de Port en basque Donibane Garazi, devient la ville-clé du royaume dans ses terres du versant nord des Pyrénées. Idéalement située au pied des Ports ou Col de Cize et le long de la grande voie de franchissement des Pyrénées par Roncevaux, Saint Jean Pied de Port embrasse une destinée rayonnante de place forte, ville de garnison, carrefour commercial et ville jacquaire.

Saint Jean Pied de Port et la Citadelle
C’est au contact des eaux tumultueuses de la Nive de Béhérobie que le premier noyau de peuplement de Saint-Jean-Pied-de-Port vit le jour, vraisemblablement au XIe siècle. Appelé Ugange, ce bourg rural était distinct de la cité médiévale de Saint-Jean-Pied-de-Port, fondée ultérieurement à la fin du XIIe siècle. Composé d’une dizaine de maisons regroupées autour de son église paroissiale dédiée à sainte Eulalie, des activités commerciales et artisanales côtoyaient les travaux agricoles et pastoraux. D’abord attractif et dynamique, le rayonnement d’Ugange s’atténua puis déclina suite au développement de la cité fortifiée et de sa ville basse aux XIIIe et XIVe siècles.

Saint Jean Pied de Port
Le Pays de Cize et sa capitale Saint-Jean-Pied-de-Port passa, vraisemblablement sous la suzeraineté du royaume de Navarre à la fin du XIIe siècle. Possédant des terres sur les deux versants des Pyrénées, le roi de Navarre voulut renforcer la défense de sa frontière Nord face à ses puissants voisins. Aussi, Sanche le Sage (roi de Navarre 1150-1194) décida d’ériger une forteresse royale au sommet de la colline de Mendiguren, promontoire dominant le bourg d’Ugange et la Nive de près de 80 mètres. Idéalement située au pied des ports de Cize, ce château contrôlait le débouché de la voie historique majeure de franchissement des Pyrénées par Roncevaux. En 1194, un homme de confiance du roi de Navarre, Martin Chipia se vit confier le commandement du château. Malgré l’existence d’autres châteaux royaux (Garris, Roquebrune, Rocafort…), celui de Saint-Jean-Pied-de-Port fut le centre défensif le plus important de la région dite Terres d’Ultrapuertos.

Saint Jean Pied de Port

Saint Jean Pied de Port

Saint Jean Pied de Port
Désireux d’accroître le développement de la ville et d’asseoir son statut de capitale, les rois de Navarre décidèrent de dévier le chemin primitif menant à Compostelle dans sa traversée des Pyrénées afin que celui-ci passe par Saint-Jean-Pied-de-Port. Dès lors, Saint-Jean-Pied-de-Port devint une étape incontournable du pèlerinage vers le tombeau de saint Jacques.

La cité de Saint-Jean-Pied-de-Port concentrait toutes les activités dévolues à une capitale. Elle était la ville majeure des Terres d’Outre-Ports. Objet de l’attention des rois Navarre, son histoire médiévale est très riche, en témoigne, son formidable patrimoine hérité de ces temps reculés.

Saint Jean Pied de Port


Commentaires