L'ancien ermitage d'Oylarandoy

En Basse Navarre au sommet de la montagne Oylarandoy ou Oilandoi, à 930 mètres d’altitude, se dresse une petite chapelle qui domine Saint-Étienne-de-Baigorry (Baigorri).

La Chapelle d'Oylarandoy - Oilandoi
L'Oylarandoy est sans doute le plus sanctifié des hauts lieux de la montagne basque. Des générations de curés et d'ermites y ont célébré la messe plus de 12 000 fois, depuis la fondation de La chapelle.

Le 18 avril 1706, une centaine d'habitants de la vallée tenaient leur assemblée ordinaire devant l'église d'Anhaux (Anhauze). Un habitant prit la parole pour se plaindre amèrement des dégâts provoqués, depuis plusieurs années, par la grêle et les orages dévastant les récoltes. Et l'homme de proposer que l'on construise, comme cela se faisait couramment dans les paroisses, un ermitage au sommet de la montagne Oylarandoy "pour bénir l'air et apaiser par ce moyen la colère de Dieu".

La Chapelle d'Oylarandoy - Oilandoi
Les ermites ne passaient pas toute l'année, et encore moins toute leur vie au sommet d'Oylarandoy. Leur saison allait de la Sainte-Croix (au mois de mai) jusqu'à la Saint-Michel (29 septembre). Soit cinq mois couvrant à peu près la saison des forts orages d'été.

L'obsession des paroissiens de la vallée pour les orages était telle qu'ils avaient interdit aux ermites de s'absenter de La chapelle, même en période de beau temps.

Selon la superstition de l'époque, le Diable pouvait déclencher un de ces orages de grêle qui marque longtemps les mémoires.

La Chapelle d'Oylarandoy - Oilandoi
Durant la Révolution, un arrêté municipal interdit, le 11 décembre 1795, tout pèlerinage. Les processions cessèrent, La Chapelle tomba en ruine et les crêtes d'Oylarandoy ne virent plus se succéder les ermites conjurateurs d'orages.

La Chapelle d'Oylarandoy - Oilandoi
En 1941 les Baïgorriars appuyèrent l'initiative de leur curé pour la reconstruction d'une chapelle au sommet de la montagne qui fut inaugurée le 25 mai 1942.

La tradition renaissait, exactement cent cinquante ans après la dernière messe. Et le petit sanctuaire fut consacré à la Vierge en 1946.

Bibliographie : Saints, sources & sanctuaires du Pays basque de Olivier de Marliave

La Chapelle d'Oylarandoy - Oilandoi
Pèlerinages : le lundi de la Pentecôte et le dernier dimanche du mois d'août.

Accès : depuis Baigorry par le sentier du GR10 balisage rouge et blanc 820m de dénivelé ou plus facile depuis le col d'Ahartza suivre la crête jusqu'au sommet 200m de dénivelé.

La Chapelle d'Oylarandoy - Oilandoi

La Chapelle d'Oylarandoy - Oilandoi


Commentaires

Enregistrer un commentaire